Chroniques
Photo...
Graphiques

Comment activer la recherche Google pour d’autres pays [mise à jour]

Vous vous êtes certainement déjà demandé comment accéder à la recherche Google dans un autre pays que la France ? ça n’est pas très compliqué mais ça demande une petite explication.

Voici comment ça fonctionne : http://www.google.XX/webhp?hl=XX

  • L’adresse commence par http://www.google
  • Puis on ajoute l’extension du pays ( .fr, .it, .br, .pe, .lu)
  • Vous terminez avec la formule webhp?hl= qui indique que vous allez demander une langue particulière, vous ajoutez ensuite l’extension qui correspond à la langue (.ar, .nl, .en, ja, .fr)

Anglophones

Etats Unis http://www.google.com/webhp?hl=en
Angleterre http://www.google.co.uk/webhp?hl=en
Irlande http://www.google.ie/webhp?hl=en
Canada http://www.google.ca/webhp?hl=en
Australie http://www.google.com.au/webhp?hl=en
Afrique du sud http://www.google.co.za/webhp?hl=en

Francophones

Belgique http://www.google.be/webhp?hl=nl
Suisse http://www.google.ch/webhp?hl=fr
Canada http://www.google.ca/webhp?hl=fr

Germanophones

Allemagne http://www.google.de/webhp?hl=de
Suisse http://www.google.ch/webhp?hl=de

Arabophones

Maroc http://www.google.co.ma/webhp?hl=ar
Egypte http://www.google.com.eg/webhp?hl=ar

Autres pays

Pays-Bas http://www.google.nl/webhp?hl=nl
Italie http://www.google.it/webhp?hl=it
Brésil http://www.google.com.br/webhp?hl=pt-BR
Japon http://www.google.co.jp/webhp?hl=ja
Chine http://www.google.com/webhp?hl=zh-CN

MISE A JOUR : 08 JANVIER 2017


Google supporte plus de 104 langues ou dialectes et propose une version personnalisée de son moteur pour 138 pays.
2 types d’accès sont ainsi possibles selon l’interface :
par langue nationale, régionale ou dialecte (en vert)
par pays ou fédérations (en bleu)

Pays, langues officielles et secondaires couverts par Google :
: signifie que l’on peut restreindre la recherche au web du pays. Ex : rechercher les pages web d’Allemagne (et non pas seulement en langue allemande).

Pays Langues Interface Google
Afghanistan Arabe Google Afghanistan
Argentine Espagnol
Guarani
Google Argentina
Google Guarani
Andorre Catalan Google català
Anguilla Anglais Google Anguilla
Antigua et Barbuda Anglais Google Antigua et Barbuda
Autriche Allemand Google Österreich
Afrique du Sud Afrikaans Xhosa Zoulou Sesotho Google Afrique du SudGoogle Afrikaans
Google Xhosa
Google Zulu
Google Sesotho
Albanie, Kosovo Albanais Google Shqiptar
Allemagne
• Schleswig-Holstein
Allemand Frison Google Deutschland
Google Frysk
Arabie Saoudite, Emirats, Jordanie, Syrie, Maghreb, Egypte, Liban, Oman, Soudan, Koweit, Iraq…. Arabe   Google Arabe
Google Arabie Saoudite
Australie Anglais Google Australia
Azerbaïdjan (et Iran, Georgie) Azeri, russe
Azeri
Google Azerbaïdjan
Google Azeri
Bahamas Français, Anglais Google Bahamas
Bahreïn Arabe Google Bahreïn
Belgique Français, Néerlandais, Allemand, Anglais Google Belgique
Belize anglais, espagnol Google Belize
Bosnie Herzégovine (Fédération) Bosnien, Serbe, Croate Google Bosnie Herzégovine
Google Bosansk
Google Srpski
Google hrvatski
Bostwana français, anglais Google Bostwana
Bangladesh Bengali Google Bangladesh
Google Bangla
Biélorussie Biélorusse Google biélorusse
Bolivie espagnol Google Bolivie
Brésil PortugaisGuarani Google Brasil
Google Guarani
Burundi Français Google Burundi
Bulgarie Bulgare Google Bulgarie
Google bulgare
Canada Français, Anglais Google Canada
Chili Espagnol Google Chile
Chine Chinois simplifié, Chinois traditionnel
Mongolien
Uighur
Google chinois simplifié
Google chinois traditionnel
Google Mongol
Google Uyghurche
Cocos (Iles) (ou Keeling)Australie Anglais Google Cocos (Keeling) Islands
Colombie Espagnol Google Colombia
Congo (République du) Français Google Rép. du Congo
Congo (Republique Démocratique du) Français Google R.D. du Congo
Cook (Iles) Anglais Google Iles Cook
Corée Coréen Google Corée
Costa Rica Espagnol
Anglais (autour de Puerto Limon)
Google Costa Rica
Côte D’Ivoire Français Google Côte d’Ivoire
Croatie Croate
Serbo-Croate
Google Croatie
Google hrvatski
Google Serbo-Croate
Cuba Espagnol Google Cuba
Danemark Danois, Féroïen Google Danmark
Google Dansk
Djibouti Français, arabe Google Djibouti
Dominique anglais Google Dominique
Dominicaine (République) Espagnol Google Rep. Dominicana
Ecosse (R.U) Gaélique écossais Google Gàidhlig
Elmer Fudd (Warner Bros.) Elmer Fudd Google Elmer Fudd
Egypte Arabe, Perse (Farsi) Google Egypte
Google Perse (Farsi)
Emirats Arabes Unis Arabe, Perse (Farsi) Google Emirats arabes
Google Perse (Farsi)
Empire Romain notamment Latin Google Lingua Latina
Equateur Espagnol Google Ecuador
Espagne

• Pays Basque
• Catalogne (+ Andorre),
• Galice
• Val D’Aran

Espagnol, basque, catalan, galicien
Basque
Catalan
Galicien
• Occitan
Google Espagne
Google español
Google Euskara
Google català
Google Galego
Google Occitan
Erythrée, Ethiopie (nord) Tigrigna Google Tigrinya
Estonie Estonien Google eesti
Ethiopie Amharique Google Ethiopie
Google Amharic
Féroé (Iles) [Danemark] Est de l’Islande Féroïen, Danois Google Faroese
Google Dansk
Etats-Unis Anglais
espagnol
yiddish
Google.com
Google español
Google Yiddish
Fidji (Iles) Anglais Google Fiji
Finlande Finnois
Suédois
Google suomi
Google svenska
France
• Bretagne
• Languedoc Roussillon, Midi-Pyrénées
• Pays Basque
Français, berrichon, …
Breton
Occitan
Catalan
Basque
Google France
Google Brezhoneg
Google Occitan
Google català
Google Euskara
Gambie Anglais Google Gambia
Georgie (et Azerbaïdjan, Turquie, Iran) Georgien Google Georgian
Ghana Twi Google Twi
Gibraltar anglais, espagnol, italien et portugais Google Gibraltar
Grêce Grec Google en grec
Google Grèce
Groenland Anglais, danois Google Grønlands
Guam, Saïpan (Iles de) -Océanie [USA] Chamorro Google Gujarati
Guatemala Espagnol Google Guatemala
Guernesey (Ile de) [GB] Français, Anglais Google Guernsey
Haïti Français, anglais Google Haïti
Honduras Espagnol Google Honduras
Hong Kong Chinois (trad.), anglais Google Hong Kong
Hongrie, Voivodine Hongrois Google Magyarország
Google magyar
Inde Anglais bengali hindi marathi telugu
Hindi

Kannada
Marathi
Pendjabi
Tamoul
Telugu
Ourdou
Oriya

Bihari
Bengali
Malayalam
Uighur
Sindhi
Google India

Google Hindi

Google Kannada
Google Marathi
Google Punjabi
Google Tamil
Google Telugu

Google Urdu
Google Oriya
Google bhojpuri
Google Bangla
Google Malayalam
Google Uighur
Google Sindhi
Indonésie Indonésien Bahasa
Sundanais
Google Indonésie
Google Bahasa Indonesia
Google basa sunda
Indonésie-Ile de Java Javanais Google Jawa
Iran, Irak Perse (Farsi)
Kurde
Google Perse (Farsi)
Google Kurde
Irlande (Eire) Anglais
Gaélique irlandais
Google Ireland
Google Gaeilge
Islande Islandais Google Islande
Google íslensku
Israël Hébreu, arabe
Yiddish
Google Israël
Google Arabe
Google Yiddish
Italie
• Piémont, Ligurie, Calabre…
• Sardaigne
Italien
Occitan
• Catalan
Google Italia
Google Occitan
Google català
Jamaïque Anglais Google Jamaïque
Japon Japonais Google Japan
Jersey (Ile de) [GB] Français, Anglais Google Jersey
Jordanie Arabe Google Jordanie
Kazakhstan Kazakh
Uighur
Google Kazakhstan
Google Uighur
Kenya Anglais
Swahili
Google Kenya
Google Kiswahili
Kirghizistan Kirghiz
Uighur
Google Kirghizistan
Google Kirghiz

Google Uighur
Kronos (planète) Klingon Google tlhIngan Hol
Laos Laotien Google Laotien
Lesotho Anglais, Zoulou
Sesotho
Google Lesotho
Google Sesotho
Lettonie Lettonien Google Latvija
Google latvie¹u
Libye Arabe, anglais, italien Google Libye
Liechtenstein Allemand Google Liechtenstein
Lituanie Lithuanien Google Lietuvos
Luxembourg Allemand Google Luxemburg
Macédoine (République de) Macédonien, Serbe, Croate Google Makedonski
Google Srpski
Google hrvatski
Malaisie Anglais, Malay Bahasa
Malay Bahasa
Malayalam
Tamoul
Google Malaisie
Google Bahasa Melayu
Google Malayalam
Google Tamil
Malawi (République) Anglais Google Malawi
Malte (Ile de) Maltais Google Malti
Google Malte
Man (ile de) Anglais , français Google Ile de Man
Maurice (ile) Anglais , français Google Mauritius
Mexique Espagnol < Google Mexico
Micronésie (Etats Fédérés de) -Océanie Anglais Google Micronesia
Monde Interlingua Google Interlingua
Monde Espéranto Google Esperanta
Mongolie Mongolien Google Mongol
Google Mongolie
Montserrat (Ile de)-Caraïbes [G.B] Anglais Google Montserrat
Mozambique Zoulou, Portugais Google Português
Google Zulu
Muppets Show (cuisinier suédois)
> Ecoutez-le !
Bork,Bork, Bork Google Bork, bork, bork!
Namibie anglais, afrikaans Google Namibia
Nauru (Micronésie) nauruan, anglais Google Nauru
Niue (Polynésie) niuean, anglais Google Niue
Norvège Norvégien (Bokmål)
Norvégien (Nynorsk)
Google Norvège
Google Norsk
Google Nynorsk
Népal Népalais Google Nepali
Google Népal
Nicaragua Espagnol Google Nicaragua
Norfolk (Ile)-Pacifique, Est de l’Australie [Australie] Anglais Google Norfolk Island
Nouvelle Zélande Anglais, Russe Google Newzealand
Oman Arabe Google Oman
Ouganda Anglais Google Ouganda
Ouzbékistan (et Afghanistan, Kazakhstan, Kirghizstan, Tadjikistan, Turkménistan). Ouzbek
Uighur
Google Uzbek
Google O’zbekiston
Google Uighur
Pakistan Pendjabi,
Sindhi

Uighur
Google Pwiksqwn
Google Sindhi
Google Uighur
Pays de Galles (R.U) Gallois Google Cymraeg
Panama Espagnol, Anglais Google Panama
Paraguay Espagnol
Guarani
Google Paraguay
Google Guarani
Philippines Philippin Tagalog
anglais
Google Pilipinas
Google Pilipino
Pays-Bas
• Province septentrionale de Frise, Iles de la Frise
Néerlandais
Frison
Google Nederland
Google Frysk
Pays anglophones Pig Latin (javanais anglais) Google Igpa Atinla
Pérou Espagnol Google Perú
Pitcairn (Iles) Anglais Google Pitcairn Islands
Pologne, Lithuanie,… Polonais Google Polska
Portugal, Brésil, Angola, Mozambique… Portugais Google Português
Google Português(Portugal)
Google Portugal
Porto Rico Espagnol Google Puerto Rico
Royaume-Uni / Grande Bretagne / Angleterre
Ecosse
Pays de Galles
Anglais

Gaélique écossais

Gallois
Google UK
Google Gàidhlig
Google Gaeilge
Google Cymraeg
Russie (Fédération de) ,
pays de l’ex-URSS…
Russe Google Russie
Google Russe
Rwanda (Ruanda) Français, souahéli, anglais Google Rwanda
Saint-Hélène (Ile)-Atlantique, ouest de l’Angola [G.B] Anglais Google Saint-Helena
Saint-Marin Italien Google San-Marino
Salomon (Iles) Anglais Google Salomon
St-Vincent et les Grenadines Anglais Google Saint-Vincent et les Grenadines
Salvador Espagnol < Google Salvador
Samoa Anglais Google Samoa
Samoa (américaines) Anglais Google American Samoa
Sénégal Français Google Sénégal
Serbie (région de l’ex-Yougoslavie) Serbe
Serbo-Croate

Google Srpski
Google Serbo-Croate
Seychelles Anglais, français Google Seychelles
Singapour Tamoul
Malay Bahasa
Google Singapore
Google Tamil
Google Bahasa Melayu
Slovaquie (République), Voivodine Slovaque, Hongrois Slovenskej republiky
Google Slovensky
Slovénie Slovène Google slovenšcina
Somalie Somali Google Somali
Suède Suédois Google Sverige
Google svenska
Sri Lanka (ex-Ceylan) Tamoul
Cingalais
Google Sri Lanka
Google Tamil
Google Sinhala
Suisse (Confédération Helvétique) Allemand, Italien, romanche français Google Suisse
Google Romanche
Tadjikistan Tadjik
Uighur
Google Tadjikistan
Google Uighur
Taiwan Chinois traditionnel Google Taiwan
Tanzanie Swahili Google Kiswahili
Tchad Français Google Tchad
Tchèque (République) Tchécoslovaque Google cesky
Thaïlande, Vietnam Thaïlandais Google Thaï
Google Thaïlande
Timor Leste (oriental) portugais Google Timor Leste
Tonga (Royaume du ) anglais Google Tonga
Trinité et Tobago anglais, espagnol, chinois et hindi Google Trinité-et-Tobago
Turkménistan (République du) Turkmène Google Turkmène
Google Turkmenistan
Turquie Turque
Kurde

Uighur
Google Türkçe
Google Türkiye
Google Kurde
Google Uighur
Ukraine Ukrainien Google Ukrainien
Google Ukraine
Underground Hacker Google H4x0r
Uruguay Espagnol Google Uruguay
Vanuatu français, anglais Google Vanuatu
Venezuela Espagnol Google Venezuela
Vietnam, Cambodge, Laos Vietnamien, français, chinois Google Viêt Nam
Google Viet
Vierges britanniques/ américaines (Iles)-Caraïbes Anglais Google British Virgin Islands
Google Iles Vierges amércaines
Ex-Yougoslavie : Kosovo*, Monténégro, Serbie, Voivodine Serbe, montenegrin, albanais*, hongrois, slovaque, roumain, serbo-croate Google Srpski
Google Shqiptar
Google magyar
Google Slovensky
Google Româna
Google Serbo-Croate
Zambie anglais Google Zambie

Source : http://c.asselin.free.fr/french/googleinternational.htm

Non-sens

Dites à quelqu’un qu’il y a 300 milliards d’étoiles dans l’univers et il vous croira.
Dites-lui que la peinture n’est pas encore sèche et il aura besoin de toucher pour en être sûr ! 🙄

Les concours photo 2016

Pourquoi Faire des concours ?

En tant qu’amateur, la case concours est inévitable pour cibler ses compétences et se confronter à d’autres photographes.

En dehors du fait que toute expérience est utile en photographie, on peut néanmoins dégager une jolie liste d’intérêts évidents à tenter des concours photo.

Le premier bénéfice que l’on peut dégager de cette expérience, ce sont en premier lieu les contraintes imposées par le concours, et qui se trouvent être d’excellents exercices de pratique : contraintes de temps, sujet imposé, environnement…

Il est plus qu’intéressant (au moins une fois) de confronter son travail à celui d’autres photographes amateurs, de se soumettre au goût d’un jury, d’écouter toute critique, en un mot échanger. Il y a un rare plaisir à être seul avec son reflex en pleine transe photographique mais il est parfois aussi très agréable d’échanger avec d’autres passionnés, d’apprendre d’eux.

De plus ces concours constituent une très bonne occasion de passer une journée agréable à flâner, à la recherche de son cliché magique !

Autres avantages

Vous pouvez en parallèle embarquer votre famille pour avoir votre petite équipe de soutien personnelle.

Si vous avez besoin de “traquer” seul(e) pourquoi ne pas prévoir un petit-nique et installer vos proches dans un petit jardin public ou tout autre endroit un peu centralisé et public ou vous pourrez vous retrouver entre les épreuves.

Très souvent ces manifestations s’accompagnent de très belles expositions de photo et de travaux de création. Une occasion de découvrir le travail de photographes qui sont parvenus à se faire remarquer par leur travail. Ce qui ne veux pas dire que seuls les photographes exposés ont du talent, loin de là ! C’est un des parcours possibles, voilà tout. Ecoutez votre sensibilité et étudiez la lumière des photographies qui vous interpellent.  Vous aurez des occasions d’échanger avec les autres et c’est toujours enrichissant !

Sans compter que vous aurez souvent un bon accès aux informations du monde de la photo dans votre région.

Les concours organisent parfois en parallèle, des foires/vente  de matériel occasion ou neuf. Ces initiatives sont très utiles pour trouver du matériel à bon prix mais aussi, à mon sens, pour rencontrer les différentes enseignes de vente de matériel du coin. Souvent vous pouvez échanger directement avec le patron et là encore suivre votre sensibilité et comparer les services après-vente et le contact clientèle direct.

J’allais oublier l’atout principal : les lots gagnants ! (Vous tentez aussi de gagner non !)… souvent du matériel, des stages, une publication, parfois des voyages…

Voilà, je pense avoir fait un petit tour de ce que peuvent apporter les concours photo. C’est en conclusion une expérience agréable et enrichissante. (Attention toutefois de toujours de lire les règlements des concours auxquels vous participez. Certaines organisations se servent des concours pour créer des banques d’images gratuites, aux dépens des photographes).

Vous pouvez élargir aux concours en ligne, avec envoi de vos photos en format numérique, quoiqu’il en soit voilà quelques liens intéressants à consulter si vous avez décidé de vous laisser tenter.

Et bien d’autres !

Comment effacer ses traces sur le net

Il est indéniable que les réseaux sociaux ou professionnels sont devenus incontournables sur le Net. Seulement voilà, ce qui était vrai ou approprié hier, ne le sera pas forcément demain. On change d’opinion, on évolue dans notre vie mais les informations que l’on a été en mesure de diffuser, elles, restent immuables. Combien de comptes crées, de profils remplis et de coordonnées échangées sur le Net, parfois juste pour une seule et unique visite sur un site. Toute cette somme d’informations, personnelles ou pas, restent sur la toile Ad Vitam Eternam et sont propres à déterminer un “parcours de vie” ou un “profil utilisateur” que l’on ne désire pas forcément divulguer.

Comment effacer ses traces ?

Certains sites ont une politique “limitée” de la confidentialité. Effectivement il est quasi impossible de se désinscrire et le seul moyen de “nettoyer” après son passage, demeure d’effacer le maximum de données, une fois qu’elles ne servent plus. En règle générale, il est préférable de ne pas donner ses vraies coordonnées lorsqu’il s’agit de sites “de loisirs”. Ainsi le “profil” créé ne révèle rien de votre personne. (Recommandé pour les jeux, les téléchargements…). Bienheureusement, le majorité des sites offrent la possibilité de se désinscrire ou de supprimer ses données, même si bien souvent, il faut le reconnaître, chercher le lien de désinscription relève presque toujours du parcours du combattant.

Je dois vous dire que je pense à faire un article sur le sujet depuis plusieurs mois et j’avais donc commencé à le rédiger en faisant les recherches nécessaires sur les sites les plus communément visités.

C’est au cours de ces recherches que je suis tombée sur la perle rare, le site regroupant les liens directs aux différentes pages de désinscription des sites les plus fréquemment utilisés. Ce qui rendait toutes mes recherches précédentes parfaitement inutiles !!! 🙁

Néanmoins, je me console, sachant que sans ces recherches je n’aurais jamais trouvé ce petit bijou que je vous livre aujourd’hui ! 🙂

JustDeleteMe

“Just delete me” regroupe les liens directs de désinscription de pas moins de 477 sites les plus courants, classés par ordre alphabétique et signalés par leur taux de difficulté de désinscription, par un code tricolore.

JustDeleteMe

Une extension Google Chrome est même disponible en téléchargement sur Google Web Store, pour vous signaler le degrés de difficulté et le lien de désinscription d’un site, durant vos surfs.

Extention Google Chrome "Just Delete Me"
Extention Google Chrome “Just Delete Me”

Bien que le site soit en anglais, sa facilité d’utilisation ne nécessite aucune connaissance linguistique, les images parlent d’elles-mêmes !

N.B. : Après avoir testé moi-même certains liens, je me suis aperçue que certains index impliquaient le pop up de connexion, ce qui ne dirigeait pas forcément sur le lien de désinscription par la suite, mais du moins dans la rubrique correspondante. De là, le lien direct de désinscription est généralement facile à localiser.

Bon Ménage !

Les meilleures banques graphiques

Webdesigner, blogueur, référenceur, webmaster, développeur, chef de projet ou même rédacteur web, tous, un jour ou l’autre, font appel aux banques graphiques pour enrichir, illustrer ou esthétiser leurs contenus. Si ces sources sont gratuites et libres de droit, c’est encore mieux !J’ai listé quelques sites de photos gratuites pour leur pertinence et/ou  qualité de leur photos. Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive et parfaitement subjective mais elle a l’avantage de regrouper un bon listing de base.Bien que j’ai tenté de réunir des banques gratuites et libres, attention cependant à bien lire les conditions d’utilisation de chaque site.

Pour en savoir plus sur les licences Créative Commons , c’est ICI

.

Flickr

Flickr est le plus gros site de partage de photos sur la toile. Toutes les photos publiées sur cette plateforme ne sont pas libres de droits. Néanmoins, il existe Flickr Creative Commons qui regroupe actuellement plus de 40 millions de photos gratuites sous Creative Commons.

Flickr

Stockvault détient environ 35 000 images disponibles gratuitement. Sa base de données permet d’accéder rapidement aux fichiers image sans enregistrement, à travers diverses catégories. Il offre également une sélection de tutoriels Photoshop et vous pouvez aussi créer un compte pour mettre des photos à disposition.

Flickr

Wikimedia Commons est un site centralisant des textes, des animations, des vidéos et des médias libres, notamment des photographies et de la musique. Il dispose d’environ 15 millions de fichiers multimédias et compte une importante banque d’images gratuites. Exifs accessibles. Téléchargement possible sans inscription. Plusieurs tailles de téléchargement. Interface minimaliste qui permet un chargement rapide des images.

Flickr

Pixabay propose des photos, des images vectorisées et des ilustrations. Toutes les images sont sous licence CC0 Public Domain, c’est à dire totalement gratuites. Il est nécessaire de s’inscrire au site pour profiter d’un large panel d’images de très haute qualité (~ 5000px).

Flickr

OpenPhoto affiche 17 catégories de photos de très bonne qualité et gratuites. Exifs accessibles.Téléchargement possible sans inscription. Plusieurs tailles de téléchargement.  interface minimaliste qui permet un chargement rapide des images. Existe depuis de nombreuses années ce qui lui confère une grande banque d’image dont la qualité devient malheureusement parfois discutable.

PicJumbo

Picjumbo propose 14 catégories d’images libres de droits. De nouvelles images gratuites sont ajoutées tous les jours pour une utilisation assez large. Les sujets sont très variés et les photos en haute définition. Vous pouvez inscrire votre email pour être prévenu des mises à jour. Le site propose aussi des packs images sur différents thèmes. Pour choisir au mieux la photographie qui vous convient, le site offre la possibilité pouvez la tester l’image via un slider.

Flickr

Sur Stocksnap ceux sont les internautes qui partagent leurs photos sans contrepartie, elles tombent dans le domaine public sous la licence CC0. Vous pouvez donc créer un compte et uploader vos photographies, qui n’auront par conséquent pas de copyright.

Freepik

Freepick offre près de 1.500.000 vecteurs, PSD et photos, gratuits, pour toutes les utilisations.

Morguefile

Morguefile est une des banques les plus accessibles. Une recherche efficace, inclut la recherche multi-sites. Accès aux données propres de l’image (exifs) après son enregistrement. Bonne qualité de photos. Téléchargement possible sans inscription. Vous trouverez dans la section “free photos” environ 35 2200 images gratuites, haute résolution, et sans restriction.

Unsplash

Unsplash est très connu dans le milieu des Startups. 10 photos gratuites sont ajoutées tous les 10 jours à cette banque d’images. Les photos sont d’une qualité rare, toutes libres de droits, haute résolution. Pour une utilisation Print ou web, tous domaines d’activité.

Freeimages

Anciennement appelé SXC, Free Images propose une galerie de plus de 350 000 images haute définition et recense près de 30 000 photographes. Différentes catégories. Le petit plus : Free Images propose des tutoriels de retouche.

Pexels

Pexels annonce Près de 900 photographies d’excellente qualité à utiliser librement.

Dreamstime

Le très connu Dreamstime, nul besoin de le présenter. Des photo haute résolution.

Freephotosbank

FreeStockBank est principalement axé sur les objets.

LittleVisuals

LittleVisuals propose après inscription de vous envoyer en fichier compressé .zip tous les 7 jours dans votre boîte mail, d’images à utiliser librement. L’auteur du site est décédé subitement à l’âge de 23 ans en 2013, sa famille garde le site en ligne pour reverser les dons à des causes médicales.

FreeJpg

FreeJpg est une banque espagnole, d’images gratuites, y compris pour usage commercial. Les images y sont en très haute définition (5000 px). Le seul souci est de retrouver parfois quelques images de pexels.com

LifeOfPix

LifeOfPix, ceux sont des photographies HD sans restriction. Site réalisé par l’agence de publicité Leeroy de Montréal et son réseau de photographes. Ils offrent chaque semaine de nouvelles photos en haute résolution, gratuites et sans restriction de droits d’auteur. Elles sont toutes dans le domaine public. Cette banque d’images est mise à jour chaque semaine avec de nouvelles photos gratuites à télécharger, pour tout type d’utilisation. Petit plus : des vidéos libres de droit qui peuvent être utilisés pour animer des “headers” de site.

FoodiesFeed

FoodiesFeed, comme son nom l’indique, est une banque d’images spécial nourriture, qui va vous donner l’eau à la bouche. Photographies en haute définition et entièrement gratuites, de grande qualité.

Photl

Photl propose des images propres au site et donc peu répandues sur Internet. Près de 507 000 photos de qualité et libres de droits, mais thématiques encore assez limitées. L’humain et la nourriture y sont largement exploités. Particularité: À partir d’une certaine taille, les photos peuvent être payantes. Les images gratuites ne dépassent généralement pas les 1920×1280 en 300dpi.

EveryStockPhoto

Everystockphoto étant une banque d’images qui agrège près de 10 banques d’images libres de droits, c’est donc un site très fourni. Inconvénients : Des images déjà vues. La recherche relativement large donne des résultats parfois peu pertinents. Fonctionnalité intéressante : Vous pouvez choisir le format de l’image recherché et sa taille en cliquant sur Advanced search.

RgbStock

Créé par des photographes et des graphistes, RGB Stock dispose d’une base de données intéressante d’images haute définition. Différentes catégories facilitent la recherche.

FreeDigitalPhotos

FreeDigitalPhotos propose de Nombreuses photos très faciles à récupérer.

TurboPhoto

Sur TurboPhoto la navigation est simple et efficace.

Tofz

Spécialisé dans la photo urbaine.

FreeFoto

Nombreuses images organisées en galeries.

FreeRangeStock

FreeRangeStock est encore un autre grand du genre.

KaveWall

Kavewall : images et textures à volonté.

ADigitalDreamer

Adigital Dreamers : de nombreuses galeries plutôt complètes.

Cepolina

Cepolina : plein d’images en différents formats.

UnproFound

Unprofound : Crée en 2001 par une photographe qui ne trouvait pas de photos correspondant à ses recherches, le site depuis collabore avec plusieurs photographes. Vous pouvez proposer votre travail et intégrer l’équipe de photographes du site. Vos photos tomberont dans le domaine public. Le site est plutôt moche au premier abord mais contient d’intéressantes ressources. Recherche par couleur, téléchargement sans enregistrement.

DeviantArt

DeviantArt : site très complet, contenant des images, des textures et même des brushes pour Photoshop.

ImageAfter

ImageAfter : de quoi faire le plein d’images et de textures.

FreeMediaGoo

FreeMediaGoo : Incroyablement complet. Photos, textures, fonds d’écran. Pas d’inscription. Utilisation illimitée dans un cadre privé ou professionnel.

Weedle

Weedle est une banque d’images mettant en scène des ordinateurs, des smartphones ou même des tablettes tactiles. Toutes les images présentes sur Weedle sont gratuites, et libres de droit. Vous pouvez les utiliser dans un cadre personnel, ou professionnel, à partir du moment où vous citez sa provenance et son auteur. Le site est très beau mais un peu difficile de navigation au premier abord. Mention spéciale pour les montages photoshop très bien réalisés.

Fourty

Le blues de la quarantaine
Te surprendra quoiqu’il advienne.
A regarder tes joies passées
Tu es un jour condamnée.
A pleurer tes amours mortes
Que le diable les emporte !
Apprivoiser ton corps
Te demande trop d’efforts.
Et aimer avec ferveur
N’a plus autant de saveur.
Cependant dans tout ça,
Tu peux être enfin toi !
Une petite ride sous l’oeil
n’est pas annonce de cercueil.
Tu rayonnes par tes expériences.
Tu affûtes ta tolérance.
Ton âme s’est enfin posée,
Plus d’obsessions de succès.
Tes plaisirs ainsi décuplés,
Te portent vers une douce sérénité.
La trame de ces années,
Est la parure de ta beauté
Tu as ce que jeunesse n’a pas
Et vieillesse a perdu déjà.
Tu sais ce que le novice ignore,
Et tu peux ce que ton aîné déplore.
Quelqu’en soit sa longueur,
La vie te place à l’honneur.
Ton être semble fini,
Mais ta soif demeure infinie…
La sagesse parfois t’assaillit
Et te fais toucher du doigt, le Paradis !

Microsoft Office GRATUIT et légal

 

Vous avez certainement eu, au moins une fois, l’occasion ou la nécessité de vous servir de Word ou Excel dans le cadre professionnel ou privé. Vous savez donc que ce programme n’est pas gratuit et que Microsoft offre une palette de packs dont le prix varie entre 99 et plus de 300 €.

Office 2013 et Office365

Pour indication, considérons l’offre Office 2013, lancée en janvier 2013 et déclinée en trois versions :
– Famille et étudiant – Word, Excel, PowerPoint et OneNote : 139 €
– Famille et PME – Word, Excel, PowerPoint, OneNote et Outlook : 269 €
– Professionnel – Word, Excel, PowerPoint, OneNote, Outlook, Access, Publisher : 539 €

Le Pack Microsoft Office Gratuit et légal ? Comment est ce possible ?

Au premier abord, il n’y aurait aucune alternative (légale) à l’achat de la licence.
Et bien réjouissez vous, il y en a une ! encore faut-il la connaître.
Cette alternative s’appelle LibreOffice. L’organisation Libre Office a développé une version gratuite et Open Source du célèbre pack office de Microsoft. Cette version contient les 4 principaux logiciels inclus dans Microsoft Office : Word, Excel, PowerPoint et Access, plus 2 modules supplémentaires pour le dessin et les maths et tout cela en toute légalité.
Libre Office supporte les 3 Systèmes majeurs : MS-Windows (XP et suivants), Linux (rpm / deb), MacOS-X (x86 et ppc).
Le logiciel a été développé et testé sous tous les aspects par une communauté de développeurs. Il est Compatible avec le format Microsoft via la fonction import/export de documents au format Microsoft Office, qui remplit très bien sa fonction.
Il semblerait même qu’il ait supplanté le très célèbre OpenOffice, par sa qualité, auprès des experts, collectivités ou établissements scolaires. Pour ma part, je dirais que le meilleur des deux est celui qui correspond à vos besoins et puis surtout, l’avantage du libre c’est qu’ il est possible de suivre les 2 logiciels gratuitement tout en restant dans le cadre de la loi. 🙂

Pour en revenir à Libre Office, LO pour les intimes !  Un équivalent de Word, Excel, PowerPoint et Access pour ZERO euro, « la bête » mérite qu’on s’y attarde voire même qu’on l’adopte.

LibreOfficeVous pouvez le télécharger ici.

OpenOfficeSi ce n’est déjà fait, vous pouvez vous procurer la dernière version Open Office, ici.

MicrossoftOfficeEt pour les inconditionnels du sceau Microsoft, vous pouvez télécharger une version d’essai d’un mois gratuit d’Office 365,  ici.

ENJOY !

DIY ou le Recyclage créatif (4)

La série du jour est basée sur les recyclages astucieux et pratiques. Toutes les petites idées ingénieuses qui facilitent les tâches domestiques ou journalières. Le détournement d’objets qui hantent nos tiroirs dans l’espoir de servir un jour et qui finalement sont toujours oubliés jusqu’au grand nettoyage de  printemps suivant.

Grande bricoleuse dans l’âme (et jusqu’au bout des doigts), autant dire que ces idées m’ont beaucoup inspirée étant donné le bon nombre de bric à brac que je peux amasser au point d’y dédier un placard, pour ne pas envahir l’espace vital domestique que j’aime épuré !

J’aime beaucoup les porte-clés façon prise ethernet mais sans conteste mes 2 révélations ont été les idées les plus simplissimes qui soient, à savoir l’élastique autour du pot de peinture pour essorer son pinceau. Alors là… je décerne le prix de l’Idée à son auteur. Ayant beaucoup peint dans ma vie, je n’y avais jamais pensé, je l’avoue. Cependant, je vous exhorte à bien choisir votre élastique en fonction de sa solidité parce que… quand ça pète… bein, la peinture est refaite !.. (et votre maquillage aussi !) soirée white spirit garantie… wouwhhh soyons fous  🙂

Et le cintre à chaussures ! mon best je pense, comme 99% des femmes je suis addict au chaussuuuuuuures, bien évidemment je n’en porte pas le tiers mais ça n’est pas plus absurde que de collectionner les tableaux. Certaines paires sont des objets magnifiques à regarder.

Bref, le soucis c’est le rangement et pour moi, le manque d’espace donc, cette idée est d’utilité publique, elle augmente l’espace de rangement de… voyons… 50 % ? en tout cas, plus besoin d’ouvrir toutes les boîtes pour trouver l’élue du jour, j’adopte !

 

Comment réussir ses vidéos

Réussir ses vidéos

C’est en visionnant des vidéos sur youtube pour les besoins d’un site que je me suis fais la réflexion de l’intérêt évident de faire un article sur l’art et la manière de faire une vidéo.
Je ne connais rien de plus frustrant que de tomber sur la vidéo qui traite du sujet recherché ou qui correspond à l’attente mais dont le son est tellement “pourri” qu’on a le sentiment de soumettre ses tympans à une hémorragie programmée. Autre variante, l’image plus que médiocre fait douter de l’état de sobriété (ou de santé) de l’auteur au moment de la mise en ligne. Ces gens là visionnent-ils leur vidéo avant de la fourguer sur YouYou ou bien le syndrome de “visibilité”, la staritude “home made” a asservi le sujet et la forme ?

Bref, une vidéo ça ne s’improvise pas !
Livrer une vidéo c’est livrer un message quel qu’il soit ! S’il n’est pas audible ou facilement visualisable, autant aller vider la mer…

Il y a eu le siècle des lumières, nous sommes certainement celui des images. De l’entrée de la TV dans les foyers à la révolution étourdissante des média, la course à l’overdose picturale atteint son paroxysme. Les esprits lentement plongés dans la catalepsie cathodique se sont lentement imposé une addiction visuelle sans cesse croissante.
Paradoxalement, la qualité des contenus et de leur réalisation ne sont pas en recrudescence !

Une vidéo qui explique comment faire une video

Que ce soit pour Youtube, un blog, un site commercial ou vitrine, vous n’avez pas besoin d’être un pro de la vidéo, mais suivre quelques règles basiques inspirées des professionnels peut améliorer grandement le rendu de votre vidéo.
Je vous ai donc déniché, une petite vidéo sympa et très bien faite pour cerner les astuces de base à la bonne réalisation d’une vidéo, que ce soit du point de vue de l’image, du son ou de la présentation. C’est bien fait, clair et… la demoiselle n’est pas désagréable à regarder. 😉
Le site d’où provient la vidéo est une “ode” à la voix et diffuse pléthore de vidéos intéressantes sur le sujet.
Place donc aux images !

DIY ou le Recyclage créatif (3)

La série d’aujourd’hui est dédiée au jardin.

Certaines réalisations sont de pure beauté comme le parterre de pierres. D’autres brillent par leur ingéniosité à la limite du saugrenu parfois, mais toutes ces réalisations ont un facteur commun : le recyclage, ludique, pratique, esthétique… Espérons que vous serez inspirés ! je laisse parler les images.

NB : Les photographies de cette galerie sont la propriété de leur auteur et ont été trouvées sur divers sites du net. Si vous êtes le propriétaire d’une des photos et en désirez le retrait, veuillez me le faire savoir, merci.

Pourquoi j’écris !

J’écris parce que j’ai envie,
j’écris pour supporter la vie,
j’écris pour mes amis,
j’écris à mes ennemis,
j’écris sans un regret,
l’essentiel de mes pensées
et bientôt j’écrirais pour ne pas oublier.
J’écris pour retenir la vie,
trop d’idées en sursis…
j’écris… si tu me lis, enfin ! je sais pourquoi j’écris.

Choux glacés

Allez ! à non point douter, je vais vous faire saliver à la vision d’une seule photo. Regardez bien !

Je suis souvent prise de crises de patisserionite aiguë qui me poussent à improviser un dessert gourmand pour mes enfants gourmets. Au début, ma charmante progéniture restait bouche bée devant tant de créativité et d’imagination. Aujourd’hui, ça devient un challenge de les époustoufler, faut se lever tôt pour leur tirer un “wouaouh”. Ils se sont habitués au pain maison, aux petites madeleines express, au fondant chocolat et autres génoises et charlottes. Ils en redemandent toujours plus et ne se laissent plus impressionner par mes réalisations. Mais pour ce qui est du temps d’ingestion, La tendance est à la hausse, “labess !”

Alors par solidarité avec toutes les “desperate”  housewives  voici une petite recette express qui fait son effet… à l’oeil et en bouche !
Sur la base des fameux choux à farcir, une petite variante divertissante et rafraîchissante.

img_001
Des choux, de la glace vanille et un coulis de chocolat.

la pâte à choux

Pour une trentaine de choux :
  • 10 cl d’eau
  • 50 g de beurre
  • 3 oeufs
  • 100 g de farine
  • un pincée de sel
  • Faites bouillir l’eau avec le beurre coupé en morceaux. A ébullition, retirez du feu et jetez rapidement la farine en remuant vigoureusement. Au bout de quelques instants, se forme une pâte en boule assez élastique qui doit se détacher des parois. Si vous la sentez trop liquide vous pouvez la remettre quelques secondes sur le feu en remuant pour dessécher la pâte.
  • Hors du feu, ajoutez les oeufs, un à un, c’est très important, si la pâte est trop liquide elle ne sera pas récupérable.
  • faites préchauffer votre four à 200°
  • mettez la pâte dans une poche, mieux dans un sac de congélation que vous percerez à un angle, ça vous fera une poche jetable. Au pire formez les choux avec 2 cuillères. En passant la pâte de l’une à l’autre en l’arrondissant.
  • Dressez les choux sur une feuille de silicone ou de papier sulfurisé en veillant à laisser l’espace nécessaire à leur épanouissement. Les choux vont gonfler un peu, il faut en tenir compte dans cette recette parce que je conseille de les faire petits pour que la bouchée de glace soit agréable en bouche et plus facile à manger.
  • enfournez à 180° pendant 15 à 20mn selon les fours. Attendez qu’ils soient légèrement dorés.
  • Laissez refroidir vos choux et fendez les sur la moitié. réservez.

Le coulis de chocolat

  • Une tablette de chocolat
  • 15gr de beurre
  • 1 cuillère à soupe de lait
  • Faites fondre le beurre et le chocolat dans le lait, au micro-ondes. Ne laissez pas bouillir. Bien remuer jusqu’à ce que le chocolat ait une belle couleur brillante et votre coulis est prêt. Il se conserve plusieurs jours, filmé au frigo et se ramollit en quelques secondes au micro-ondes.

Dressez vos choux juste avant de les manger. Mettez une petite cuillère de glace vanille à l’intérieur et finissez en versant le coulis par dessus.
Les possibilités sont infinies en matières de farce à choux. Il est préférable de ne pas les sucrer. Vous pouvez ainsi faire des versions salées. C’est très rapide à faire, très bon et ça peut se préparer à l’avance, Ayez de l’imagination. Dans tous les cas, si vous ne les nappez pas, vous pouvez, avant d’enfourner, les badigeonner d’un jaune d’oeuf auquel vous aurez ajouté une cuillère à soupe de lait. Ils auront ainsi une belle couleur dorée.

Bon appétit !

DIY Que faire de vos bidons de pétrole

img_017L’année dernière, j’ai décidé de ne plus attendre l’hypothétique possibilité d’avoir un terrain à cultiver et je me suis mise en tête de faire un balcon/potager. Autant dire que c’était pas gagné. Mal exposé, pas très grand, soumis à des vents violents et… c’était l’automne !
Comme je suis du genre à aller au bout de mes idées, j’ai donc commencé à réfléchir à un bon moyen d’arrosage, peu chronophage et pas trop contraignant. Sachant que j’ai tendance à déserter mon balcon en hiver tant il est peu attractif.
Bref, il me fallait des contenants assez grands et économiques, voire gratuits. J’ai d’abord pensé aux caisses en plastique empilables mais finalement abandonné cette idée. Sacrifier 2 caisses à chaque fois pour une petite réserve et une étanchéité moindre entre les 2 ne me convenait pas.
Et un jour, j’ai trouvé l’idée devant… les poubelles ! (comme d’habitude).
J’ai récupéré des bidons de pétrole de 10L noirs et transparents (après réflexion, je n’ai gardé que les noirs, les transparents laissent passer la lumière et soumettent les racines à dure épreuve) et ce qui m’a le plus réjoui était qu’un seul bidon suffisait à faire le pot et la réserve ! Que demander de plus, oui, l’esthétique ! la aussi, conquise, le pot est noir simple sans inscriptions et une fois “customisé” n’a plus rien de recyclé !

Que faire des bidons de pétrole vide ?

img_030Commencez par découper la partie supérieure du bidon qui par chance a une ligne moulée dans la matière qui permet de faire une découpe propre.   Nettoyer minutieusement les deux parties pour éliminer toute trace de pétrole ou autre produit. Vous obtenez donc un pot et une partie supérieure (partie de la poignée et de l’orifice du bidon).  Nous allons nous occuper de cette partie, précisément.

Le but est d’insérer la partie découpée dans le bidon lui même et dans le sens initial. Au préalable, vous aurez découpé un cercle au centre de la partie supérieure (avec une scie cloche… au pire, un cutter). Ce trou va recevoir un petit pot percé sur toute sa surface et qui servira de “mèche” pour permettre à la plante de puiser l’eau par capillarité grâce aux bille d’argile que l’on va y mettre.  Coller ce petit pot avec un pistolet à colle (qui va beaucoup servir) dans la partie inférieure du “couvercle”.
L’orifice original du bidon, lui, va recevoir un tube pvc de 2-2.5 cm de diamètre, facilement trouvable en enseigne de bricolage, rayon électricité et pour quelques euros. (moi, j’en avais dans ma cave, je récup tout !!!). Vous voyez donc le résultat sur la photo. le bidon découpé sur la gauche et la partie supérieure récupérée, sur la droite de la photo.

img_032Il me fallait trouver un moyen pour que la partie supérieure reste à une bonne hauteur (réserve d’eau) et n’aille pas s’écraser dans le fond. L’idéal aurait été de se servir de 2 bidons, d’en découper un à la hauteur de réserve désirée et de l’insérer dans le premier bidon, à l’envers. Mais comme j’aime le challenge de l’économie, j’ai voulu le faire avec un seul bidon.
Sur la partie droite de la photo vous voyez une paroi blanche apparaître. C’est l’idée ! J’ai simplement découpé un bidon de lessive (pour sa rigidité) et l’ai collé sur le côté du “couvercle” pour que cette partie repose dessus et non sur le pot à capillarité central.

Il ne reste plus qu’à insérer “ce montage” dans le bidon découpé, et vous obtenez un pot avec une réserve d’eau conséquente que vous pourrez alimenter grâce au tuyau pvc que nous avons inséré dans l’orifice original du bidon. Ce tuyau doit être découpé en biais à la base pour permettre à l’eau de circuler librement, lorsqu’il reposera dans le fond et pensez à le fixer sur le bord, au raz du pot avec 2 petits trous et une ficelle ou tout autre lien à disposition (fil d’aluminium, collier…).img_033

Vous voyez donc que le” montage” repose sur la paroi de bidon de lessive et non sur le pot central. (Les résidus de terre sont dus au fait que j’avais oublié de prendre la photo avant de remplir le pot !) 🙄
Votre pot est presque prêt. Il reste à faire un petit orifice de “trop plein” au niveau maximum que l’eau doit atteindre. Ainsi, au moment de remplir la réserve, lorsque de l’eau s’échappera du pot, ce sera le signe que la réserve est pleine.
L’étape suivante consiste à remplir le pot “mèche” central de billes d’argile,  jusqu’à hauteur de 2 cm au dessus de la limite du pot. (pour ma part, j’ai acheté un gros sac de billes premier prix qui m’a servi pour tous les pots).

Pour finir, posez un filtre sur les billes d’argile pour éviter le mélange avec le terreau. (en rayon jardinage) J’ai utilisé un tissu de coton très aéré qui filtrait bien mais je me suis rendue compte qu’il se dégradait avec les arrosages et n’évitait pas le mélange avec le terreau (donc la solution jardinerie est meilleure pour le moment ou alors utiliser une matière qui ne se dégrade pas facilement) et ça nous donne ça ! img_036 Il ne reste plus qu’à remplir de votre terreau (bio) et de planter ! Et vous voyez que côté esthétisme, y’a pire. Je pensais recouvrir le pot de corde enroulée et collée pour un effet plus moderne mais je n’en ai pas encore eu le temps, mais il suffit de se lâcher, il n’y a de limite que l’imagination. Si votre contenant est plutôt laid demandez à vos enfants de le peindre une fois fabriqué. Collez des coquillages, du bois flotté, des boutons etc. Vous pourrez ainsi admirer les oeuvres de vos enfants et les vôtres (vos plantes). img_039

L’expérience m’a tellement enthousiasmée que j’ai rassemblé tous mes pots pour voir comment, tous les transformer en pots à réserve. Et je ne suis pas mécontente du résultat. A l’usage, il s’est avéré que j’avais fabriqué des réserves contenant entre 6 et 12 L, ce qui en hiver représente maximum 3 arrosages sur la saison. J’attends la saison chaude pour voir le résultat.

Bien évidemment, pensez à découper votre tube d’arrosage à raz du pot pour plus d’esthétisme. Mais je dois avouer que l’orifice n’est pas très grand et qu’il faille à tout prix un entonnoir pour remplir la réserve. Une bouteille d’eau coupée et insérée à l’envers suffira.

img_001Mais si comme moi, vous êtes un peu perfectionnistes, vous aimerez mon idée recyclage suivante.
Pour ne pas avoir à déplacer “l’entonnoir” systématiquement, j’ai commencé à recycler toutes mes bouteilles d’eau pour que chaque pot ait son entonnoir permanent. Je les ai découpées en suivant la ligne ondulée de la bouteille d’eau ce qui a donné de jolis entonnoirs transparents  !

Puis pour aller encore plus loin dans le confort, j’ai voulu faire en sorte que le niveau d’eau soit visible d’un seul coup d’oeil mais comme le pot est noir, ça n’était pas possible.
J’ai donc récupéré un bon tas de bouchons de liège (qui peuvent s’acheter par paquet pour 5€/6€), j’ai choisi les plus petits mais malgré tout il a fallut les retailler pour qu’ils passent dans le tube d’arrosage sans entrave et avec facilité. img_044
J’ai ensuite fixé les bouchons au bout d’une tige d’aluminium rigide (récupérée ou achetée en rouleau, le plus dur étant de les redresser parfaitement. Utilisez un gant de jardinage ou bricolage et lissez la tige plusieurs fois entre les doigts, elle finira par être droite).  J’en ai découpé d’autres pour les fixer à l’autre bout externe pour une meilleure préhension et visibilité de la tige (j’ai réalisé par la suite que mon système de jauge avait une autre utilité :empêcher les moustiques de pondre dans la réserve d’eau stagnante, tout bonus ! :mrgreen: ). La longueur de la tige doit permettre au bouchon externe de refermer l’orifice lorsque la réserve est vide (et donc le bouchon interne à son niveau le plus bas).
En remplissant la réserve, le bouchon flotte et remonte simplement. Lorsque qu’il est au plus bas, le second bouchon referme l’orifice d’arrosage et il est alors possible de voir d’un coup d’oeil qu’il n’y a plus d’eau dans le pot. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les entonnoirs ne sont pas inesthétiques et après un arrosage, ils sont même très jolis tous perlés d’eau. Une fois la plante grande, ils deviennent invisibles.

Voici d’autres pots réalisés sur ce principe avec un maximum de récupération.

Voilà vous avez de quoi occuper vos weekends bricolos à moindre coût, recycler vos bouteilles d’eau, vos vieux pots et bidons de pétrole… et vous permettre d’avoir un balcon potager sans trop de travail d’entretien.

Résultat chez moi

Au fait tous les pots noirs de ces dernières photos sont des pots en plastique qui sont utilisés pour le transport des fleurs et qui sont destinés à être jetés. Je les ai récupérés gratuitement dans une brocante qui ne savait pas quoi en faire. Ils avaient 3 dimensions différentes, ce qui pour moi constituait une aubaine. Comme j’en ai récupéré une bonne quarantaine, j’en ai sorti une bonne vingtaine de pots avec une réserve de 6L à 10L.

Un petit mois de travail (souvent le weekend) pour fabriquer les pots, installer le balcon et fabriquer la pergola en total recyclage. 2 étagères en pin qui hantaient ma cave, et des chutes de tasseaux de bois, résidus de mes anciens travaux.  Un fond de lasure et voilà un balcon/potager fonctionnel et chargé.

L’hiver bientôt terminé je peux d’ores et déjà faire un bilan. Je ne m’attendais pas à parvenir à l’auto-suffisance alimentaire en 3 mois mais les pots ont tenu leur promesses au delà de mes espérances. Les plantes n’ont été arrosées que 3 fois cet hiver. Je suis parvenue à récupérer des plantes vertes que je n’arrivais jamais à maintenir. Les feuilles sont gorgées de sève et bien vertes. Dans la globalité, c’est une réussite. Etant donné le peu de lumière que mes plants d’hiver ont reçu (1h/jour max) les salades furent les seules à honorer une récolte. Les autres légumiers tiennent toujours, je pense que les calibres seront petits par manque de soleil mais en dehors des saisonnières, tout tient ! Oignons, ail, fenouil, le cèleri a lâché, cébettes, aromatiques, les épinards sont petits mais n’ont pas crevé. La pousse est lente mais résistante.

img_037Bref, je suis prête à entamer une vraie saison. J’ai tout de même 4h de soleil en fin de journée, en été, ça mérite un essai. Je suis même en retard sur les semis de certaines plantes que j’aurais du planter dès février. Je dois faire un tri pour savoir quelles plantes peu gourmandes en soleil je peux installer. Le problème est que toutes les plantes ont besoin de soleil. Certaines moins que d’autres mais même avec des fruits de petit calibre, ça vaut la peine d’essayer. Inutile de préciser que je n’utilise que du terreau bio, l’apport d’engrais dans l’eau a été de 2 fois par mois jusqu’en novembre. Puis j’ai délibérément cessé de les stimuler pendant l’hiver. Mon but était de tester les conditions contextuelles. L’engrais en question a été uniquement du purin d’ortie fait maison biensûr ! Pas de problèmes d’insectes, ni de maladies mais j’ai eu le plaisir de voir que les abeilles nous ont rendu souvent visite.

 

DIY ou le Recyclage créatif (2)

Chose promise, chose due !

EcostyleVoici donc la suite de l’article du même nom.
L’album d’aujourd’hui va porter sur tous les recyclages possiblement réalisables avec des enfants. Véritables mines d’idées, lorsqu’il devient impératif “d’occuper” nos progénitures afin de ne pas être tentés de les glisser par mégarde dans le congélateur “façon Courgeot”… 😉 Non ! sérieusement, en temps de vacances ou pour certains mercredi ou juste pour le plaisir de partager avec ses enfants tout en leur inculquant des valeurs de consommation raisonnable et de recyclage salutaire. Je vous laisse donc découvrir toutes ces merveilleuses réalisations récoltées sur le net.

L’album sera mis à jour au fur et à mesure de mes trouvailles.

NB : Les photographies de cette galerie sont la propriété de leur auteur et ont été trouvées sur divers sites du net. Si vous êtes le propriétaire d’une des photos et en désirez le retrait, veuillez me le faire savoir, merci.

DIY ou le Recyclage créatif (1)

Recyclez !Recycleuse compulsive, j’ai eu envie de partager, dans une série d’articles, tous les DIY (“do it yourself” – fais le toi-même), que j’ai pu trouver et qui m’ont enthousiasmée. C’est plein de créativité, fonctionnalité, esthétique et parfois même poésie.
J’en ai reproduit certains et malgré tous nos efforts, nous n’arrivons toujours pas à recycler totalement les déchets que la vie urbaine inflige.
Rarement inutiles, certaines idées sont accessibles à tous et constituent de vraies activités ludiques à faire avec les enfants. D’autres réjouiront les bricoleurs en herbe, voire confirmés. Dans tous les cas, vous allez découvrir que recyclage n’est pas forcément synonyme  d’inesthétique, bricolé ou “cheap”. Certains détournements d’objets frisent le génie artistique… à vous de juger, moi j’aime !

Je vais commencer cette série avec le “mobilier”. Souvent à base de “bois de palette” matière phare de la construction “zero cost” il ouvre un champs infini de possibilités créatives et fonctionnelles. Solide, facile à exploiter et gratuit, cependant il faut se poser la question du traitement du bois puisque d’origine inconnue.
Les produits chimiques sont interdits depuis 12-2008/2009. (Pour voir le texte du décret, cliquez ici.)
Ainsi les traitements actuels sont soumis à La norme nimp15 Norme traitement palette(norme phytosanitaire regroupant 2 méthodes de traitement : traitement à la chaleur (HT) et fumigation au bromure de méthyle (MB), garantissant l’absence d’organismes xylophages et autres). Les palettes qui ont subi un traitement NIMP15 soit par fumigation au Bromure de méthyle (CH3Br) soit par traitement thermique sont toutes marquées comme suit dans l’illustration.

Le traitement HAUTE TEMPÉRATURE est marqué HT, Le traitement par FUMIGATION est marqué MB.
Il y a cependant beaucoup d’informations contradictoires sur le net à ce sujet mais il en ressort certains points.

  • Les palettes de couleur sont à éviter car bien évidemment traitées et nocives.
  • Les palettes qui ont subi un traitement devraient toujours comporter une marque visible.
  • Si le bois est raboté, la palette a nécessairement fait l’objet de soins particuliers et la chance qu’elle ait subi un traitement, augmente. Préférez donc la palette brute en sapin ou pin, non rabotée. Ces palettes sont considérées comme perdues et souvent brûlées sur les chantiers.
  • L’absence de marquage implique souvent l’absence de traitement.

Démonte paletteDe toutes les façons, il faut être vigilant, surtout si c’est pour un usage combustible.
Pour ce qui est du démontage, youtube recèle un paquet de lien sur les diverses méthodes possibles. Pour ma part, au bout de quelques palettes, un ptit coup de pompe et un ptit coup de google, je me suis offerte THE outil pour moins de 30€, reçu en moins d’une semaine et je ne le regrette pas.

Malheureusement je ne l’ai trouvé qu’en Angleterre. Il suffit de faire une recherche Amazon ou autre avec les mots clés suivants : [Roughneck Demolition and Lifting] ou aller sur le lien suivant http://www.amazon.co.uk/Roughneck-64640-Demolition-And-Lifting/dp/B003CT4D1S/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1362473471&sr=8-1

A présent, je laisse parler les images.

L’album sera mis à jour au fur et à mesure de mes trouvailles.

… à suivre !

NB : Les photographies de cette galerie sont la propriété de leur auteur et ont été trouvées sur divers sites du net. Si vous êtes le propriétaire d’une des photos et en désirez le retrait, veuillez me le faire savoir, merci.

One day

One day, we could find happyness.
One day, we may feel free.
One day, we may see true justice.
… and what about today ?
So, have a nice day, all of you.

La valeur des choses

Money is nothing !Aujourd’hui les gens connaissent le prix de tout et la valeur de rien. [Oscar Wilde]

Je pourrais presque m’arrêter là, tout est dit !
Même si chacun a sa propre échelle de valeur, il est communément accepté que certaines valeurs soient universelles. Pourtant force est de constater que “la valeur” d’une chose ou d’un être se réduit aujourd’hui à son expression littérale, c’est à dire monétaire.

L’homme ne vaut plus que par son compte bancaire.

Il est fort peu envisageable qu’un homme comme Gandhi puisse avoir la même notoriété s’il vivait aujourd’hui. Pourtant l’accès à la notoriété n’a jamais été aussi facile. N’importe qui peut devenir célèbre du jour au lendemain et chose encore plus impensable même s’il n’a pas une once de talent. Comme si avec l’explosion des nouvelles technologies il devenait impératif de ne laisser aucun répit au consommateur, de remplir toutes les cases vides de son armoire à désirs en faisant fi de la qualité, du bon goût ou même de la morale.

Résultat

Les limites deviennent floues, la valeur des choses aléatoire. La masse bêlante d’entre nous suit aveuglément  la
“tendance”, les “must have” et vénèrent le Dieu du “IN” et du “OUT”. Il faut montrer signe de richesse décomplexée, même s’il faut pour cela arborer la “Rolex”, le ventre vide.
Je reste perplexe parfois devant le prix de certaines choses au regard de leur valeur réelle. C’est à ces moments là que je me dis qu’en réalité on peut se passer de presque la casi totalité de nos possessions. Les trois quarts de nos achats sont motivés par l’achalandage agressif dans lequel nous baignons en permanence. Un savant processus de création de désirs par matraquage et incitation. Alors pour se déculpabiliser et  se “revaloriser” il existe la phrase magique “c’est parfaitement inutile donc rigoureusement indispensable”. Phrase qui hisse instantanément au panthéon de la branchitude.

Pourtant à bien y réfléchir toutes ces possessions nous entravent.

Nous alourdissent et nous maintiennent fermement enclavés dans une norme passive. Je vous entends d’ici, non, je ne suis pas une illuminée adepte du bio, du tout fait main, recyclage et co. Je ne vis pas dans une maison en bois de palettes avec des toilettes sèches et des vêtements en chanvre. Sans dénigrer pour autant ces derniers, je n’ai pas l’assiduité nécessaire à ce mode de vie et surtout le contexte qui le permet ni même l’envie de supprimer toute technologie. Cependant, tout comme vous, je sais qu’il y a là une piste. Le retour aux vraies valeurs, la terre, le naturel, le sain… Mais revenons à nos moutons, ces possessions nous aliènent parce qu’elles brident notre spontanéité, notre instinct, distordent notre échelle de valeurs et au final nous font perdre de vue l’essentiel. Les êtres qu’on aime, les choses merveilleuses de la vie, les petits plaisirs simples. Et le summum de l’escroquerie est qu’elles sont chrono-phages. Le temps c’est de l’argent ! mais il faut bien avouer qu’on le dépense plus facilement en shopping, décoration, restaurants, cinés, loisirs, bref, toutes sortes d’activités rarement gratuites alors qu’il est plus difficile de donner de son temps aux autres sans revêtir le manteau de la condescendance.

Il y a du plaisir à s’intéresser aux autres.

Tendre la main, l’oreille, aider sans attentes, faire sans projeter.
Non, vraiment le constat est triste. Entre les solitaires parmi la foule et les extravertis qui s’agitent dans une frénésie d’activités et de rencontres, quelle place reste-t’il aux vraies relations, aux vrais échanges ? La poursuite du bonheur a défiguré le bonheur lui-même. On nous donne l’illusion que le bonheur se
trouve dans l’opulence, l’accumulation, la consommation sans limites. Alors que la liberté ne peut se concevoir avec des entraves, qu’elles soient matérielles, sociales ou émotionnelles.
On nous aiguille vers une individualisation, une désolidarisation totale, on distille dans nos émotions un sentiment d’indifférence générale qui fait de nous des êtres certes dociles tant que nos désirs immédiats sont satisfaits mais certainement pas vivants et peut-être pas si heureux !